Partant de sa propre expérience de fille et de mère, interrogeant différents acteurs de l’éducation bienveillante, observant avec tendresse et humour les enfants d’une crèche et des écoliers, Amalia Escriva dénonce les effets d’une éducation stressante sur le bon développement du cerveau des petits et propose une autre éducation possible.


Starting from her own experience as a daughter and mother, questioning different actors of benevolent education, observing with tenderness and humor the children of a nursery and schoolchildren, Amalia Escriva denounces the effects of a stressful education on the good development of the child. brain of children and offers another possible education.

-> « Qui aime bien, châtie bien » (film complet) <-
-> on en parle sur le site de l’observatoire de la violence éducative ordinaire <-

 

AUTEUR-RÉALISATRICE

Amalia Escriva

IMAGE

Amalia Escriva

SON

Thibault Motte

MONTAGE

François Sculier

MUSIQUE ORIGINALE

Thierry Blondeau

PRODUCTION / DIFFUSION

Mélisande Films, France 3 Occitanie

PARTICIPATION

CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Mélisande Films